Accueil ::> Le lycée ::> Dispositifs scolaires ::> ULIS PRO

ULIS PRO

lundi 3 septembre 2018, par Nadege Guibert.

Le dispositif d’ULIS PROfessionnelle au Lycée d’Enseignement Adapté LEA

Accueillir tous les élèves avec leurs compétences, leurs difficultés et leur différence suppose de porter le projet de l’école inclusive. Le LEA est mobilisé depuis 2012 autour de la mise en place puis du développement de l’Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire professionnelle. Ce dispositif d’aide à la scolarisation d’élèves en situation de handicap est partagé avec le lycée polyvalent Curie/Corot.

1. De quoi s’agit-il ?

L’ULIS est un dispositif collectif de scolarisation en milieu ordinaire, le LEA, d’élèves qui présentent des troubles des fonctions cognitives : ils n’apprennent pas comme les autres. Chaque élève a un parcours individualisé en lien avec son Projet Personnalisé de Scolarisation. Il y trouve des démarches pédagogiques adaptées, que ce soit en cours de CAP ou sur le dispositif. Il peut également être accompagné par un SESSAD (service d’éducation spéciale et de soins à domicile) ou par le PRSA (pôle de ressources et de services adaptés), qui envoie éducateur(trice), psychomotricienne et psychologue sur le lieu même de scolarisation pour des temps éducatifs ou de soin.

2. Qui sont les élèves ?

Cette année, 21 élèves sont inscrits sur le dispositif, ces lycéens à besoins éducatifs particuliers sont des jeunes de 16 à 20 ans en situation de handicap qui ont acquis un minimum de compétences scolaires et qui sont sur un parcours de formation professionnelle. La MDPH a notifié cette compensation et Mme la directrice académique les affecte dans une ULIS, sur un CAP. Chaque élève a un PPS, ce qui autorise l’équipe enseignante à construire un parcours de scolarisation adapté par rapport aux programmes, à l’emploi du temps de la classe et à mettre en place des aménagements pédagogiques en cours, lors des évaluations et à l’examen (temps majoré, lecteur scripteur…).

3. Fonctionnement : une formation professionnelle sur 3 ans

Il s’agit d’un dispositif collectif, pas d’une classe : 21 élèves avec 21 emplois du temps différents. Certains vont dans tous les cours, en autonomie ou avec l’AVS collective, d’autres ont un emploi du temps aménagé et peuvent n’être en CAP que pour les ateliers professionnels. Ce sont des lycéens à part entière, inscrits dans un CAP. Ils passeront l’examen ou se verront remettre un portefeuille de compétences si leur parcours n’a pas permis de le valider. Tous rejoignent l’ULIS pour y trouver des temps de remédiation ou d’aide aux apprentissages. Il y a 2 parcours possibles :
1. l’élève arrive avec un projet de formation professionnelle abouti : il est orienté dans un CAP dès la première année (s’il y a de la place puisque l’ULIS bénéficie de 2 places réservées dans chaque CAP), il poursuivra sa scolarité en 2 ans. En cas d’échec à l’examen, on peut envisager une troisième année pour valider les disciplines échouées.
2. l’élève arrive avec un projet de formation professionnelle qui doit être confirmé : il est orienté en 1re année dite de détermination afin de lui permettre de découvrir les ateliers professionnels et les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP). Il poursuivra sa formation dans le CAP choisi sur les 2 années suivantes.

4. L’encadrement

Une enseignante spécialisée, coordonnatrice du dispositif, partage son temps entre différentes missions : l’enseignement lors des temps de regroupement au sein de l’Ulis (reprise des cours, aide à la compréhension, à la mémorisation, préparation des évaluations et des épreuves de l’examen), la coordination de l’ULIS et les relations avec les partenaires extérieurs (soin, SESSAD, ASE …), le partenariat avec la communauté éducative pour mettre en œuvre le projet individuel de scolarisation défini en ESS, appui aux apprentissages généraux et professionnels (matériel pédagogique adapté, emploi du temps spécifique, parcours scolaire allégé en lien avec l’impact de la situation de handicap, aménagements et adaptations), le suivi du projet d’orientation ( suivi des périodes de formation en milieu professionnel avec le professeur chargé de l’évaluation des compétences professionnelles). Les professeurs du lycée, spécialisés ou pas, dispensent les cours dans le cadre des programmes de CAP. Ces élèves sont des lycéens à part entière.
L’AVS collective organise un emploi du temps de 41H entre accompagnement en cours de CAP dans les lycées et lors des projets UNSS le mercredi, encadrement du repas au self et suivi du travail personnel du soir des élèves de CAP.

5. Les contenus de la formation

La première année, dite de détermination, l’élève est principalement sur le dispositif ULIS avec l’enseignante spécialisée, il peut découvrir 3 ateliers professionnels et effectue 3 stages de 2 à 3 semaines en entreprise. Il poursuit les apprentissages scolaires, le palier 2 est le niveau scolaire requis pour suivre les enseignements en CAP sans difficultés majeures. Il découvre le statut de lycéen, peut être inclus en classe de CAP pour des apprentissages d’enseignement général, se présenter au CFG s’il n’a pas été obtenu au collège. En fin d’année, après concertation il est affecté sur un CAP du LEA ou est réorienté dans un autre dispositif de formation professionnelle si besoin (apprentissage, établissement spécialisé, autre CAP que ceux de l’ULIS…).

Les CAP proposés :
• Au lycée polyvalent Curie/Corot : CAP APR, Agent Polyvalent de Restauration sur 2 ans qui, sous l’autorité d’un responsable, exerce son métier dans les établissements de production culinaire et/ou de distribution alimentaire.
• Au LEA Robert DOISNEAU, 8 CAP : Assistant(e) Technique en Milieux Familial et Collectif, Commercialisation et Services en Hôtel-Café-Restaurant, Cuisine, Jardinier Paysagiste, Couvreur, Maçon, Menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, Peintre - Applicateur de revêtements.

6. Après l’ULIS

Il est possible de poursuivre la formation professionnelle en lycée ou par alternance avec une mention complémentaire, un autre CAP, un Bac pro…
L’élève peut accéder à l’emploi dans le milieu ordinaire, en entreprise adaptée ou en milieu protégé (ESAT). L’Equipe de Suivi de la Scolarisation conseille l’élève en tenant compte de son projet et de ses besoins.