Accueil ::> Projets pédagogiques ::> PROJET « lieux de mémoire » : visite et recherches aux Archives Départementales (...)

PROJET « lieux de mémoire » : visite et recherches aux Archives Départementales « sur les traces d’un Poilu de la Manche, Jean Robert »

lundi 28 janvier 2019, par Fanny Rihouey.

Jeudi 17 janvier, les élèves de PAR2, ME2 et ATMFC2 ont effectué des recherches aux Archives Départementales sur le sergent Jean Robert, originaire de Crollon dans la Manche, et tué à Verdun en 1916, alors qu’il n’avait que 21 ans.
En cours d’Histoire, ils étudient son carnet de guerre, et les lettres qu’il adressait à sa tante, afin de retracer son parcours. Ce projet les emmènera dans le Nord de la France au mois d’avril prochain : ils se rendront dans la Somme, où ce Poilu est enterré.
Le travail réalisé aux Archives a permis aux trois groupes de découvrir de nombreux objets qui datent de cette époque, comme des éditions de l’Avranchin, journal pour lequel Jean Robert travaillait en tant que typographe, ou encore des obus représentatifs de l’artisanat des tranchées. L’exposition « Rivages en guerre : 1914-18 » leur a apporté des informations complémentaires, notamment sur le rôle des femmes. Merci encore à M. Jouault !
Cette visite fut vraiment complète, puisqu’elle a permis aux élèves de découvrir également la salle de lecture, les magasins et les ateliers de reliure et de dorure.

Les AT2 livrent leurs impressions :

Laure : « Ce qui m’a le plus marquée, c’est de voir le livre endommagé par un éclat d’obus en juin 1944. »

Sophie : « Ce qui m’a impressionnée, c’est la quantité de vieux livres qu’on a réussi à conserver, et leur âge. Ce qui était absolument extraordinaire, c’était de découvrir un document qui datait de mille ans (1054) signé par Guillaume Le Conquérant ! »

Jimmy : « Nous avons découvert plein de trésors en lien avec le soldat sur lequel nous effectuons des recherches : des éditions de L’Avranchin de 1915 à 1917 (journal), les obus, les vieilles cartes postales... »

Hans : « Il y avait 20 km d’Archives avant les bombardements de 1944, et il n’y en avait plus que 10 m ensuite… Une bonne partie a été détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale. D’autres documents ont été ajoutés depuis et cela fait maintenant des kilomètres d’archives ! C’est impressionnant ! »

info portfolio